Header Mineral Wool Association

Laine de roche et laine de verre: isolation acoustique

Les bruits indésirables ou la pollution sonore nuisent à l'intimité, contribuent à l'augmentation de l'agitation et peuvent être néfastes pour la santé. Les conséquences du bruit peuvent aller d'une irritation gênante à de réelles lésions physiques et des pertes d'audition. Que ce soit à leur domicile ou dans leur vie professionnelle, des millions d'Européens souffrent des effets d'une exposition à des bruits d'une intensité supérieure à 65 décibels. Les coûts impliqués dans le traitement des problèmes de santé directement liés au bruit représentent plusieurs millions d'euros par an.

Grâce à la structure de cette matière, l'isolation en laine minérale constitue une barrière de protection contre le bruit hautement efficace. L'industrie européenne de production de laine minérale a développé une gamme de produits dans cette matière qui permet une meilleure gestion du bruit, y compris avec les dalles de plafond acoustiques, le remplissage des cavités des cloisons, le revêtement des murs et des solutions d'absorption et d'isolation acoustique au niveau des planchers/des toits. Ces produits sont utilisés dans toutes sortes de configurations - pour les bureaux comme pour les bâtiments publics et les maisons en passant par les hôpitaux, les laboratoires et les installations industrielles.

Le niveau, la durée et la fréquence sont les trois facteurs qui affectent l'expérience des individus et leur perception du son. Les niveaux sonores sont exprimés en décibels (dB). Une augmentation d'1 dB correspond à la plus petite variation sonore audible tandis qu'une augmentation de 10 dB correspond à la perception d'un doublement de l'intensité sonore. Le tableau suivant indique les niveaux sonores des sons habituellement perçus.

NIVEAUX SONORES TYPIQUES

100 db Aéroports
90 db Principales lignes ferroviaires
80 db Travaux de construction
70 db Routes fréquentées dans des zones résidentielles
60 db Bureau en activité
50 db Salon avec la TV/musique à un niveau sonore modéré
40 db Bureau calme
30 db Chambres à coucher
20 db Studios d'enregistrement

La transmission du son affecte également les gens et les structures des bâtiments. Ces effets se transmettent sous forme de sons réverbérés (écho) à l'intérieur d'espaces définis, sous forme de bruits d'impact et de bruits aériens dans des espaces adjacents à la source sonore. Les bruits d'impact comprennent les pas, les chocs sur les planchers et les vibrations des machines à laver. Les bruits aériens comprennent les voix, les instruments de musique et les haut-parleurs.

Afin de trouver des solutions efficaces aux problèmes posés par les sons réverbérés, les bruits d’impact et les bruits aériens, il est nécessaire de comprendre clairement la différence entre absorption acoustique et isolation acoustique.

L'absorption acoustique correspond à l'atténuation du bruit réverbéré dans la même pièce ou la même zone que la source du bruit. Les solutions à mettre en œuvre pour y parvenir impliquent normalement le revêtement de la totalité ou d'une partie de la surface de la pièce au moyen d'un matériau d'absorption acoustique.

La structure des fibres des matériaux en laine minérale de verre ou en laine de roche en font des absorbants acoustiques particulièrement efficaces. Toutefois, l'augmentation de l'absorption acoustique dans une pièce n'entraîne pas nécessairement une augmentation proportionnelle de l'isolation acoustique entre des espaces adjacents.

Une isolation acoustique efficace permet d'éviter que le bruit ne se propage d'une pièce à l'autre, constituant ainsi un phénomène d’affaiblissement du son. La capacité des murs, des cloisons et des sols à résister au passage de l'énergie sonore est en grande partie déterminée par quatre facteurs :

  • la capacité d'absorption acoustique de toutes les cavités,
  • la masse de l'élément de séparation,
  • l'isolation structurelle des éléments à l'intérieur du bâtiment,
  • la transmission indirecte.